réunion de rentrée

septembre 20171ex

Posté par PCFPLOEMEUR à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

A propos de l'arrivée du Triskell à Ploemeur

le 17 mars 2017

Il est normal que cette question entraîne des débats, commentaires, critiques ou/et propositions alternatives.

J'ai, moi aussi, quelques réflexions et propositions à formuler.

La question du transport public, de son développement, de son mode de gestion, de son impact est essentielle.

Contrairement à certains maires élus en 2014, tous à droite de l'échiquier politique, je pense que pour des raisons de justice sociale, de préservation de la planète, de structuration des espaces publics, l'enrichissement intelligente de l'offre de transport collectif est indispensable.

Je ferai dans les lignes qui suivront l'impasse sur les autres modes de déplacement (bateau, vélo, voies piétonnes) dont je ne sous-estime en rien l'intérêt; Ces usages du vélo et de la marche à pieds ne se développeront que si celui du bus se développe.

 La mise en place du Triskell peut participer à la satisfaction de ces exigences.

A ce titre, le retard occasionné par sa mise en place à Ploemeur, imputable au nouveau maire et à son équipe, est dommageable. Financements devenus incertains, accroissement de la circulation automobile, mise en cause du transport collectif qui a besoin d'un nouveau souffle sont les conséquences de ces atermoiements. Que l'on ne se précipite pas est une chose, que l'on déclare que cette arrivée n'est pas urgente et qu'elle doit se faire à minima en est une autre.

 La question qui est posée ne peut se limiter au seul tracé de la ligne, à l'organisation de la chaussée ou au nouveau dessin des ronds-points. Sur ces questions, je suis d'accord avec les propositions qui donnent la priorité au bus, qui empêchent le dépassement, qui rendent accessibles à tous les nouveaux arrêts.

Je partage également l'avis de ceux qui refusent la mise en place d'une déviation du centre-ville, coûteuse, dévoreuse d'espaces agricoles et naturels, favorisant encore les déplacements individuels.

 Par contre, je suis très inquiet par les propos du vice-président de l'agglomération faisant de la réduction du coût du transport collectif un objectif majeur de la mise en place du Triskell en général et de son extension en particulier. Satisfaire les usagers (et dans ce cas gagner du temps est positif), augmenter de manière conséquente le nombre des utilisateurs, faire reculer l'usage de la voiture m'apparaissent des objectifs bien plus importants que le gain financier espéré dans le rythme des rotations, dans la circulation du nombre des bus et le temps de travail des chauffeurs (propos tenus à l'Océanis).

En développant vraiment  les transports collectifs, tous les transports collectifs, en faisant du développement de leur usage une priorité absolue, en les rendant gratuits, en améliorant leur fonctionnement, les utilisateurs seraient beaucoup plus nombreux et le coût de ce transport serait plus que jamais justifié. Rappelons que moins de voitures, c'est aussi un gain financier pour la collectivité et les individus (santé notamment).

 Tergiverser sur cette question, c'est prendre le risque d'investir beaucoup pour bien peu d'effets, voir de résultats contre-productifs. L'augmentation du prix des billets du TGV, la nouvelle tarification appliquée par la CTRL sont autant d'inquiétudes pour l'objectif du transport collectif.

En la circonstance, s'arrêter à mi-parcours des objectifs majeurs, ce serait les mettre en cause et prendre le risque de l'échec.

Michel LE MESTRALLAN, conseiller municipal

canvas

Posté par PCFPLOEMEUR à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

fermetures d'écoles, aucune ambiguïté

La signature des 8 élus de l'opposition municipale au bas d'une déclaration de condamnation de la fermeture de 2 écoles maternelles a pu apparaître à certains quelque peu surprenante.

En effet, il est surprenant que ceux qui approuvent le principe de ces regroupements préconisés par le gouvernement au nom d'une politique d'austérité totalement contre-productive puissent apposer leur signature sur un document qui condamne clairement cette politique.

"que tout projet avec les seules économies comme trajectoire ne peut répondre aux besoins. Fermer des postes de professeurs, fermer des écoles pour économiser du personnel et des charges ne peut constituer la base de travail d'un projet en faveur des enfants et de l'avenir de la cité. Cette austérité appliquée à l'école, pourtant annoncée comme n'étant pas à l'ordre du jour, est contre-productive pour la Cité et le pays".

La directrice des services départementaux de l'Education répond à la consigne du Ministère, donc du gouvernement.

Que peut bien laisser entendre cette signature ? Chacun en tirera ses conclusions.

Pour ce qui nous  concerne, depuis le début, nous condamnons l'austérité appliquée à l'école. parce qu'il y a bien, contrairement aux propos ministériels, une absence d'ambition pour l'école.

Qu'à Ploemeur ce phénomène soit amplifié par une Municiaplité qui fait de l'école publique "la dernière roue du carrosse" est une évidence qui ne doit pas masquer toutes les responsabilités.

Nous privilégions l'essentiel, qui dans ce cas de figure est le soutien aux parents résolus et organisés afin qu'ils fassent reculer les projets néfastes qui viennent de l'Etat et de la commune.

Posté par PCFPLOEMEUR à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

DEFENSE DE L'ECOLE PUBLIQUE

A l'appel des parents d'élèves, à l'occasion d'un comité de pilotage de l'Ecole sur la ville, nous sommes invités à manifester contre la fermeture programmée de plusieurs écoles maternelles publiques.

NOUS PARTICIPERONS et APPELONS le plus grand nombre

à se rendre à 17h30, MARDI 26 JANVIER,

place Anne marie ROBIC à Ploemeur pour dire NON à ces fermetures.

Nous participerons avec notre refus de l'austérité appliquée à l'Ecole publique, décrétée par le gouvernement socialiste et amplifiée par le Maire de Ploemeur.

Si une réflexion doit bien être conduite sur le système scolaire à Ploemeur,

les chiffres prévisionnels de la rentrée 2016 confirment qu'il n'y a aucune urgence à fermer des écoles.

Un projet est à construire, avec tous les acteurs, avant toute décision.

Posté par PCFPLOEMEUR à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

UN PROJET POUR LES MATERNELLES A ploemeur

2015 maternelles

2015 maternelles2

2015 maternelles3

2015 maternelles4

Posté par PCFPLOEMEUR à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

voeux blog

Image2

Posté par PCFPLOEMEUR à 14:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

reunion mensuelle OCTOBRE 2015

invitation réunion mensuelle octobre 2015

Posté par PCFPLOEMEUR à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

non à l'austérité pour les collectivités territoriales

Collectivités territoriales et austérité

Nous sommes quelques uns à avoir reçu le communiqué de la section socialiste de Ploemeur à la suite de l'interview du Maire dans la presse. Des extraits de ce document viennent de paraître dans les journaux.

Ces 2 documents nous conduisent à formuler les remarques suivantes :

  • Que le Maire de Ploemeur, élu "Les républicains", formule un avis négatif sur les restrictions budgétaires imposées aux communes et demande plus d'austérité pour l'état, n’a rien de surprenant. Nous y voyons, bien évidemment une occasion rêvée de se positionner à la veille des régionales et une justification à sa politique locale que nous condamnons et combattons avec force depuis le début du mandat. Nous ne sommes donc pas dupes de la manœuvre.

  • Nos intentions sont bien différentes, mais malheureusement, comme lui, nous pourrions reprendre la liste des dégâts occasionnés aux finances communales par les ponctions financières conséquentes : près de 5% du budget annuellement. C’'est moins de service public, moins de fonctionnaires territoriaux et au bout du compte moins de justice sociale. Oui, la politique du gouvernement socialiste est dramatique pour les collectivités territoriales et leurs habitants.

  • Ecrire que la précédente équipe avait anticipé ce renforcement de l'austérité confirme les choix et les écrits que nous formulions à l'époque dénonçant le virage pris dans la préparation budgétaire et valide un peu plus encore, s'il le fallait, l'existence d'une liste anti-austérité aux municipales et aux départementales.

  • Au lendemain de la réaffirmation du cap suivi par le gouvernement avec la loi Macron, avec la remise en question du code du travail, avec la recherche des fraudeurs parmi les demandeurs d'emploi, avec des propos très inquiétants sur le statut des fonctionnaires et à la suite de la publication des très mauvais chiffres du chômage, faire de cette politique catastrophique, le crédo des socialistes ploemeurois ne peut que nous attrister et nous mettre en colère. Que ceux qui nous sollicitent pour le rassemblement des forces de gauche s'interrogent sur la portée des choix qu'ils formulent !

  • Si l'argent débloqué pour le CICE était utilisé autrement, il pourrait y avoir des dotations plus importantes pour les collectivités territoriales. Ces milliards, nos milliards…devraient servir à ceux qui produisent : artisans et petites entreprises, agriculteurs soucieux de la qualité alimentaire, à tous les salariés, à la transition énergétique, plutôt que de s’évaporer dans la spéculation au sein de grands groupes qui en ont nul besoin.

  • Oui, décidément il convient qu’un rassemblement à gauche, sur des orientations d’une toute autre nature que celles qui nous sont imposées et pour lesquelles nous n’avons pas voté, se mette en place. Tel est le choix que les communistes et les militants du front de Gauche de la ville font.

SECTION DE PLOEMEUR/LARMOR-PLAGE DU Parti Communiste Français

COLLECTIF FRONT DE GAUCHE DE PLOEMEUR

 

Posté par PCFPLOEMEUR à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,