communiquer ou/et concerter

Contribution de "la gauche rassemblée" dans le journal municipal.

tribune-journal-septembre-2019

Posté par PCFPLOEMEUR à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

conseil municipal novembre 2018, ouvertures des magasins 5 dimanches et jours feriés

20180915_131847

Demande d'ouverture des magasins 5 dimanches au cours de l'année 2019

 Règlementairement, cette question revient chaque année.

Les différences que chacun peut constater portent sur le bilan des opérations précédentes.

Nous savons désormais que ces ouvertures ne présentent pas l'intérêt économique escompté par ceux qui les souhaitaient, c'est à dire les commerces de la grande distribution.

Nous savons également que les salariés ne sont pas le plus souvent des volontaires.

Nous savons tous que la plupart de ceux qui sont volontaires le sont parce qu'ils disposent de contrats à temps partiels, "monnaie courante" dans la grande distribution.

Nous savons tous que les plus impactées par ces mesures sont les femmes, nombreuses dans les commerces.

De nombreuses études ont montré que la disparition de la coupure dominicale pèse lourdement sur le climat dans les  familles.

J'ai en mémoire, au cours d'une manifestation récente, un enfant avec un sac à dos portant une affichette sur laquelle on pouvait lire: "Laissez-moi ma maman le dimanche".

Alors que certains se gargarisent du "mieux vivre ensemble", nous avons l'occasion de dire que cette demande ne permet pas d'aller dans cette direction.

Pour toutes ces raisons, nous vous invitons à ne plus accepter ces ouvertures.

Ainsi que nous l'avons fait les années précédentes, nous voterons contre ce bordereau

Posté par PCFPLOEMEUR à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La sécurité à Ploemeur, parlons-en...

images pcf_20181026_0001(0)

images pcf_20181026_0002(0)

Posté par PCFPLOEMEUR à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2019

PLOEMEUR, CONSEIL MUNICIPAL

A l'occasion du débat d'orientations budgétaires, texte de mon intervention, au nom de "la gauche rassemblée", partie 1, le contexte national

CONSEIL MUNICIPAL DU 13 NOVEMBRE 2019

1.     Les orientations générales du PLF 2020(le projet de loi de finances de l’état et le sort qu’il réserve aux collectivités)

Comme à l’habitude vous nous gratifiez d’un simple descriptif du projet de loi de finances sans formuler le moindre avis. Du descriptif simple sans formuler les conséquences sur les finances de Ploemeur et la vie des habitants. Maire d’une ville de 18500 habitants vous décidez à partir de vos choix mais également des implications de décisions prises ailleurs. Vous ne manquez pas de vilipender l’agglomération, vous êtes bien silencieux sur les effets des décisions du gouvernement. Nous comprenons tous que vous partagez les choix de « La République en Marche » et réciproquement.

Depuis 2017, la boussole politique de la majorité reste la même : baisse des impôts, baisse des dépenses publiques, avec des politiques publiques sans moyens face aux immenses défis que nous devons relever. La baisse des moyens touche l’éducation, la santé, la justice… tout ce qui permet de lutter contre les inégalités, de rendre une société plus juste. La loi de finances 2020 n’échappe pas à la règle.

Derrière la stratégie de communication autour du pouvoir d’achat des Français et de la transition écologique, personne n’est dupe. La baisse d’impôt sur le revenu de 5 milliards d’euros annoncée dans la loi de finances 2020 sera financée par tous les Français : nouvelle baisse des APL, assurance-chômage détricotée, fermeture de services publics… Hors de question pour le gouvernement de la faire financer par les plus aisés, les niches fiscales ou encore les avantages dont bénéficient les grandes entreprises. De plus, cette baisse est loin de répondre à la crise sociale, puisque 50 % des Français ne paient pas l’impôt sur le revenu. En clair, les classes populaires, les précaires, les pensionnés aux petites retraites, les jeunes, les travailleurs pauvres, etc., ne seront pas concernés par cette baisse

La disparition de la taxe d’habitation ne va redonner du pouvoir d’achat à certains qu’en apparence.

Elle va supposer des compensations décidées par l’état et non plus par les communes et va dépendre d’année en année de la loi de finances. Il s’agit là d’une redistribution des pouvoirs.

Désormais les communes perdent une grande part de leur autonomie budgétaire, c’est en substance ce que disent les maires de France au travers de leur association.

Ils écrivent également et je cite : » Quant au Projet de Loi de Finances (PLF) 2020, l’AMF dénonce le « siphonage » de près de 400 millions d’euros sur les dotations dédiées aux collectivités locales mais aussi la tentation constante du gouvernement de  revenir sur ses engagements d’une compensation de la TH à l’euro près »

Les communes se vident de plus en plus de leurs prérogatives, que restera-t- il dans un avenir proche des champs de décisions ? Pourtant l’échelon communal est celui qui est le plus apprécié par les français.

Posté par PCFPLOEMEUR à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 décembre 2017

réunion mensuelle décembre 2017

invitation décembre 2017

Posté par PCFPLOEMEUR à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2017

un maire de droite !

elusdegauche1

extraits des éditions du journal Ouest-france et Le Télégramme du lundi 30 octobre 2017

elus de gauche2

Posté par PCFPLOEMEUR à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 août 2017

réunion de rentrée

septembre 20171ex

Posté par PCFPLOEMEUR à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2017

LOGEMENTS SOCIAUX A PLOEMEUR, REPONSE A LA MISE EN DEMEURE DU PREFET

Face à l'insuffisance des constructions de logements sociaux (50% de l'objectif atteint en 3 ans) et afin d'éviter le constat de carence avec toutes les conséquences induites (sanction financière quintuplé, prise en main par le préfet de la politique du logement de la ville, droit de préemption et ponction sur les finances communales des aides aux bailleurs sociaux souhaitant construire), il a été proposé un texte listant divers engagements.

Nous avons pris la décision de nous abstenir dans l'attente des actes.

déclaration:

 Logements sociaux-engagement de la commune

Parmi les engagements: "mobiliser l'ensemble des moyens", quels moyens ?

Quelles conséquences budgétaires immédiates ? (DM permettant de dégager des sommes pour les acquisitions foncières ?)

 

Parmi les explications du retard l'oubli du refus de se plier à la règle et de choix idéologiques revendiqués sont oubliés.

Oui, le contexte ploemeurois pour construire du logement n'est pas simple: carrières, zone littorale, zones humides, zones militaires, captage d'eau, etc...

C'est pourquoi toute opportunité doit être saisie. Vous avez fait tout le contraire. Vous avez lâché du terrain ou des propriétés de la commune, vous avez laissé partir des opportunités, voire vous soutenez des opérations allant à l'encontre de l'objectif.

Faire porter le chapeau du retard au seul contexte, reconnaître l'ambition du projet précédent en signifiant qu'elle n'aurait pas suffi est pour le moins incroyable lorsque l'on sait que vous avez critiqué cette ambition pendant 3 ans.

Le changement de majorité s'est opéré sur la base du refus d'une politique volontariste de logements sociaux, hors de toute réalité, hors de toute justice sociale, hors de toutes les obligations qui vous étaient faites.

 Désormais, vous prenez un engagement nécessaire, Il vous reste, et c'est l'essentiel à expédier à tous les signaux indispensables.

Nous nous abstiendrons dans l'attente de mesurer avec clarté la réalité des décisions qui seront prises.

Posté par PCFPLOEMEUR à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

projet d'un hôtel de luxe et d'un lotissement face à la mer, près de kerpape

Afficher un nouveau PADD avec du logement social annoncé pour répondre à la mise en demeure...aux actes, il y a du chemin à parcourir

 CREATION PROJET IMMOBILIER A KERPAPE

 Le projet d'un particulier qui ne répond pas aux besoins de la commune. Les objectifs sont clairs: hôtellerie de luxe et immobilier spéculatif à proximité de la mer.

Les obligations de constructions de logements sociaux sont mises en œuvre à minima.

Cette occupation d'un terrain proche de la mer n'a qu'un objectif, favoriser les intérêts d'un propriétaire et des aménageurs. Nous ne sommes pas dans la couverture des besoins de la commune.

Nous savons que la situation de l'hôtellerie existante, en situation économique déjà difficile risque de souffrir encore un peu plus d'une telle opération.

 En proposant ce bordereau vous poursuivez les opérations de luxe, vous les adoubez. Après le manoir du ter, c'est la vue sur mer qui trouve sa place.

Vous visez une population qui ne va pas s'installer durablement, qui ne va pas participer à la vie locale.

Nous sommes là à contresens de vos engagements formulés dans la réponse au Préfet et dans le PADD .

Déclaration de Michel LE MESTRALLAN

Posté par PCFPLOEMEUR à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CHATEAU DE SOYE

Copie de la déclaration à la presse sur cet épisode désolant:

Bonjour,

dans un premier temps, je ne souhaitais pas intervenir dans le débat
désolant sur l'évolution de château de Soye mais il se trouve que les
contre-vérités s'accumulent.

L'achat a été validé au conseil municipal du 28 mai 2015 avec les voix
de toute la majorité.

2 bordereaux ont acté ces achats.

Un premier avec le château (j'insiste sur la dénomination) et le jardin.
Il n'est pas possible de soutenir que le prix serait symbolique. Le
montant a été de 100 200€

Un second portait sur l'allée du front populaire pour un montant de 125
400€.

Ces acquisitions foncières ont "pesé lourd" sur les finances communales.
Elles pouvaient servir à d'autres  acquisitions foncières permettant la
construction de logements. Aujourd'hui, c'est sous la contrainte et les
menaces du Préfet face aux non-respect des engagements et de la
règlementation que s'opère la volte-face dont je me félicite.

Pour autant, il n'est pas possible de laisser dire que ces achats
n'auraient pas eu une influence sur les orientations de la commune. Cela
fait 3 ans que nous portons l'accent sur les retards accumulés.

Pour M. Loas, il convient désormais de se sortir d'une situation
politique, administrative et financière dont il porte avec sa majorité
toute la responsabilité

Cordialement

Michel LE MESTRALLAN

Posté par PCFPLOEMEUR à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]