fermetures d'écoles, aucune ambiguïté

La signature des 8 élus de l'opposition municipale au bas d'une déclaration de condamnation de la fermeture de 2 écoles maternelles a pu apparaître à certains quelque peu surprenante.

En effet, il est surprenant que ceux qui approuvent le principe de ces regroupements préconisés par le gouvernement au nom d'une politique d'austérité totalement contre-productive puissent apposer leur signature sur un document qui condamne clairement cette politique.

"que tout projet avec les seules économies comme trajectoire ne peut répondre aux besoins. Fermer des postes de professeurs, fermer des écoles pour économiser du personnel et des charges ne peut constituer la base de travail d'un projet en faveur des enfants et de l'avenir de la cité. Cette austérité appliquée à l'école, pourtant annoncée comme n'étant pas à l'ordre du jour, est contre-productive pour la Cité et le pays".

La directrice des services départementaux de l'Education répond à la consigne du Ministère, donc du gouvernement.

Que peut bien laisser entendre cette signature ? Chacun en tirera ses conclusions.

Pour ce qui nous  concerne, depuis le début, nous condamnons l'austérité appliquée à l'école. parce qu'il y a bien, contrairement aux propos ministériels, une absence d'ambition pour l'école.

Qu'à Ploemeur ce phénomène soit amplifié par une Municiaplité qui fait de l'école publique "la dernière roue du carrosse" est une évidence qui ne doit pas masquer toutes les responsabilités.

Nous privilégions l'essentiel, qui dans ce cas de figure est le soutien aux parents résolus et organisés afin qu'ils fassent reculer les projets néfastes qui viennent de l'Etat et de la commune.

Posté par PCFPLOEMEUR à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

avenir des écoles publiques

La décision de M. Loas de quitter la salle de réunion du comité de pilotage de l'école en raison de la présence d'un public qu'il n'avait pas choisi est symptomatique de la gestion de ce dossier et de nombreux autres. PAS de dialogue, pas d'échange d'arguments, M.Loas craint la confrontation. La proposition d'un conseil municipal extraordinaire ouvert à la discussion avec le public aurait pu aider au débat, encore eut-il fallu disposer d'un ou plusieurs projets.

RAPPELONS que nous avons été invités par les parents à participer à ce débat. Nous avons suivi leur sollicitation d'entrer dans la salle. Les parents sont majeurs, ils pilotent leurs actions. Nous sommes très attentifs à ne pas interférer dans leurs décisions. Nous nétions pas en gilet jaune. Aucun debordement et une réelle volonté d'écouter et d'échanger de la part de tous, sauf de...

Pour autant que l'on ne compte pas sur nous pour rester silencieux sur cette question. Nous avons un avis et des propositions. Nous les avons fait connaître, devant les écoles et dans les allées du marché. Il n'y a là rien de plus démocratique. Il y a d'autres formes de communication que l'usage de facebook et autres outils informatiques.

Sur le dossier lui-même, nous restons convaincus qu'il ne peut être abordé avec les économies comme seule boussole.

C'est bien l'intérêt des enfants qu'il convient de rechercher. Jusqu'à cette rentrée , quoique peuvent prétendre certains, il n'y avait pas d'école avec une seule classe sur la commune. L'aggravation est récente et sa gestion est de la responsabilité du Maire actuel, comme celle de créer les conditions de l'arrivée de familles avec enfants.

Il n'a y toujours pas urgence à fermer ni Gauguin, ni La Châtaigneraie.

La situation de Cadou est différente  mais pas urgente pour autant.

Il faut d'abord construire un projet global de scolarisation avec les acteurs, avec les engagements respectifs de chacun.

Ce que nous savons, dès maintenant, c'est que l'option retenue fait perdre un demi - poste de professeur des écoles. CQFD

Monsieur l'Inspecteur, ne dissimulez pas la recherche du gain de postes derrière la pédagogie et notamment la recherche d'une continuité maternelle - collège dont l'intérêt reste à démontrer pour des enfants de la maternelle. De même, le fait de demander à  Ploemeur de payer pour les écoles en REP supposerait que celles-ci disposent de moyens supplémentaires non negligeables, ce qui est bien loin d'être le cas. Les écoles en zone difficile ont besoin de moyens supplémentaires mais pas en supprimant des postes dans les autres écoles.

Michel Le Mestrallan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUOI de plus normal que des citoyens, des élus s'invitent dans un débat d'une telle importance pour l'avenir de la cité !

Ce dialogue s'est déroulé, sans le Maire et son adjointe, mais en présence et avec la contribution de l'inspecteur de l'éducation nationale.

 

 

 

Posté par PCFPLOEMEUR à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier, GREVE et MANIFESTATION de la fonction publique

 Le 26 janvier 2016 les trois fonctions publiques sont en grève.

Les mots d'ordre sont les suivants: défense et sauvegarde du service public, dégel du point d’indice.
Nous serons dans la rue

ce 26 JANVIER 2016 A 11 HEURES

COSMAO DUMANOIR LORIENT
 

 

 

Posté par PCFPLOEMEUR à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

DEFENSE DE L'ECOLE PUBLIQUE

A l'appel des parents d'élèves, à l'occasion d'un comité de pilotage de l'Ecole sur la ville, nous sommes invités à manifester contre la fermeture programmée de plusieurs écoles maternelles publiques.

NOUS PARTICIPERONS et APPELONS le plus grand nombre

à se rendre à 17h30, MARDI 26 JANVIER,

place Anne marie ROBIC à Ploemeur pour dire NON à ces fermetures.

Nous participerons avec notre refus de l'austérité appliquée à l'Ecole publique, décrétée par le gouvernement socialiste et amplifiée par le Maire de Ploemeur.

Si une réflexion doit bien être conduite sur le système scolaire à Ploemeur,

les chiffres prévisionnels de la rentrée 2016 confirment qu'il n'y a aucune urgence à fermer des écoles.

Un projet est à construire, avec tous les acteurs, avant toute décision.

Posté par PCFPLOEMEUR à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

UN PROJET POUR LES MATERNELLES A ploemeur

2015 maternelles

2015 maternelles2

2015 maternelles3

2015 maternelles4

Posté par PCFPLOEMEUR à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

voeux blog

Image2

Posté par PCFPLOEMEUR à 14:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

REUNION MENSUELLE JANVIER 2016

Image3

Image4

Posté par PCFPLOEMEUR à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

REACTION DU PCF AUX ATTENTATS TERRORISTES

Face aux attentats, rassemblons-nous pour la liberté, l'égalité, la fraternité, et la paix (Pierre Laurent)

Notre pays vient de vivre l'un des pires événements de son histoire. Les attaques terroristes simultanées de la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis, revendiquées par Daesh, faisant à cette heure 127 morts et 200 blessés, sont effroyables. La France est en deuil.

Au lendemain de ce carnage, nos premières pensées se tournent vers les victimes, leurs familles, leurs proches, les témoins et tous ceux dont la vie a été menacée. Pour tous, la douleur est immense. Chacun en France s'en sent profondément meurtri.

Nous saluons l'action des forces de l'ordre, des secours, des urgentistes et personnels de santé et des agents territoriaux dont la mobilisation a été exemplaire ainsi que la solidarité des habitants qui s'est immédiatement manifestée.

Moins d'un an après les attentats de janvier dernier, la République est frappée en son cœur.

Alors que l’État d'urgence vient d'être décrété par le gouvernement, le renforcement des moyens de police et de justice est un impératif. L’État doit trouver durablement les moyens adaptés pour garantir la sécurité de toutes et de tous.

J'appelle notre peuple à ne pas céder à la peur, à se rassembler pour la liberté, l'égalité et la fraternité, et pour la paix. Nous devons refuser les amalgames et les stigmatisations. Ensemble, nous devons rejeter fermement la haine et les racismes.

La France est touchée par la guerre et la déstabilisation qui minent le Proche et le Moyen-Orient. La lutte contre le terrorisme appelle une mobilisation redoublée et des solutions internationales.

Elle ne pourra triompher que dans la mobilisation pour un projet de société solidaire qui place au cœur de tous ses choix l'émancipation humaine, les valeurs de la République et la paix.

Le PCF, ses représentants et ses élus, seront de toutes les initiatives qui, dans les prochains jours, permettront à nos concitoyens de se rassembler pour faire face à cette épreuve et ouvrir un chemin d'espoir pour notre peuple.

Dans ce moment tragique, le PCF a interrompu toute activité de campagne électorale.

 

Pierre Laurent, Secrétaire national du Parti Communiste français,

Posté par PCFPLOEMEUR à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

unité et rassemblement pour sortir de l'austérité

HOLLANDE/VALLS/MACRON NE FONT  PAS UNE POLITIQUE DE  GAUCHE

UNITÉ ET RASSEMBLEMENT POUR SORTIR DE L'AUSTERITE

coco-referendum-ps

 

Alors que la politique du gouvernement mène le pays dans le mur, le Parti socialiste, seul, organise un référendum sans contenu. Pour faire croire qu'on donne la parole aux citoyen-ne-s sans les entendre et continuer sa politique libérale comme si de rien n'était ?

 ►Les solutions sont pourtant sur la table. L'argent existe dans notre pays pour le redynamiser et répondre aux besoins des habitant-e-s. Il faut le prendre où il est.

 ►Avec tous ceux et celles qui cherchent, à gauche, une autre voie, rassemblons nous pour faire valoir une issue à l'austérité. Vous en aurez une première occasion avec les élections régionales du 6 décembre prochain et le vote pour les listes de rassemblement initiées par le Front de gauche

L'unité se construit avec des idées et des actes

 Dans la même semaine où Emmanuel Macron déclarait « il faut supprimer le statut des fonctionnaires » et autres provocations du même genre, le PS décidait seul d'un référendum pour l'unité de la gauche aux régionales. « Le seul problème de la France et de la gauche c'est la politique du gouvernement. » répondait Pierre Laurent secrétaire national du PCF. Il demandait dans la foulée de faire « taire ou partir du gouvernement Emmanuel Macron qui est le symbole de tous les renoncements politiques de la gauche". Référendum pour référendum, le peuple de gauche pourrait répondre à de nombreuses questions, par exemple : une politique de gauche est-elle compatible avec l'austérité pour le peuple et la générosité pour la finance et le CAC40.

 Un gouvernement ca se juge aux actes

Cadeaux aux grandes entreprises, attaques sur la sécurité sociale et les services publics, casse du code du travail, chômage et blocage des salaires... la politique du gouvernement Valls/Hollande, c'est un grand pas dans la mauvaise direction. Celle qu'avait prise avant lui, le gouvernement Sarkozy. Les sommes astronomiques, offertes sans contrepartie, aux actionnaires des grandes entreprises seraient plus utiles pour les besoins humains tels la santé, l'éducation,,l'écologie, le pouvoir d'achat...

Quand on est de gauche on fait le choix de l'humain

Si on en a le courage et la volonté, les pistes sont nombreuses. Et pour trouver de l'argent : attaquons nous à la finance et réduisons les coûts du capital. Par exemple:

►Taxer la finance 

►Moduler du taux des cotisations sociales patronales pour pénaliser les entreprises qui cassent l’emploi, versent des bas salaires, préfèrent les profits financiers  

►Mettre en œuvre les 61 propositions avancées par la commission parlementaire contre l’évasion fiscale 

►Réformer la fiscalité  pour un impôt juste, utile et éthique

►Mettre à contribution les revenus financiers des entreprises et des banques au même taux que celui de la cotisation sociale des salariés

La colère des salariés n'est pas un crime

Après les incidents à Roissy le 5 octobre dernier, le gouvernement, plutôt que d'apaiser les tensions et de retourner à la table des négociations, choisit la provocation. Les salariés d'Air France sont traités comme des criminels, arrêtés chez eux devant leur famille au petit matin. Le gouvernement et la direction jouent l'humiliation et s'enfoncent dans la honte. La riposte doit être massive et unitaire.

A vous de jouer pour l'alternative

Avec tous ceux et celles qui cherchent, à gauche,  une autre voie que le libéralisme, rassemblons,  nous pour faire valoir une issue à l'austérité. Dans les scrutins à venir comme dans le mouvement social et citoyen, le peuple aura l'occasion de dire ce qu'il veut, et de ce qu'il ne veut pas : les politiques libérales qu'elles soient menées par la droite ou l'actuel gouvernement socialiste.

Posté par PCFPLOEMEUR à 06:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :