11 juillet 2014

QUE VIENNENT FAIRE LES DECHETS DU CAMPING DES ALGUES A LARMOR SUR LE TERRITOIRE DE PLOEMEUR ?

Alors que les travaux de démolition du camping municipal des algues à Larmor ont largement débuté, nous avons constaté, à notre grande surprise et avec colère, que les déchets inertes occasionnés par ces travaux sont déposés sur un terrain agricole à proximité de la route côtière (D152) en direction de Kerloës, sur le territoire de Ploemeur.

 

DSC01340

 

 Pour réaliser ce que quelques uns ont appelé, à juste titre, « un temple de l'argent », à savoir le casino de Larmor-plage, il a été décidé par la Mairie de Larmor, de faire disparaître le camping municipal, lieu privilégié pour les vacances de familles modestes et de manifestations très fréquentées comme la brocante « des Goélands de Larmor » qui réunissait plusieurs milliers de personnes.

 Il n'est pas question ici de contester le fonctionnement démocratique d'une commune voisine dont les instances élues ont pris une telle décision.

 Nous sommes concernés parce que les campeurs faisaient vivre commerces et activités dans l'environnement, y compris à Ploemeur. Ils n'étaient sans doute pas suffisamment porteurs de devises et de gros billets.

 Il est de notre responsabilité citoyenne de contester une décision qui tourne le dos aux populations qui bénéficiaient de conditions d'accueil remarquables en bord de mer et de leur préférer « les royalties »  occasionnés par une activité qui privilégie l'argent et sa circulation.

Que cette transformation, qui a fait largement débat depuis quelques années, conduise aujourd'hui à ce qu'un dépôt temporaire soit mis en place sur le territoire de Ploemeur est intolérable.

 Victor Tonnerre, Maire de Larmor, assumez jusqu'au bout les choix que vous avez engagés et gérez, sur le territoire de votre commune, les conséquences de vos décisions !

Les volumes sont considérables, les rotations des véhicules entraînent des nuisances et les risques d'accidents de la circulation, en cette période estivale, sont non négligeables (virage à gauche à la sortie de la route de Kerloës).

Par ailleurs, sans le moindre respect pour la réglementation, les acteurs de ce casino de Larmor multiplient la pose d'un fléchage directionnel publicitaire sur les panneaux de signalisation routière. Ces pratiques laissent craindre ce que pourrait-être l'avenir à la suite de l'ouverture définitive de cet établissement. Non, Messieurs, l'argent ne donne pas tous les droits !

 M. Loas, Maire de Ploemeur, nous ne vous avons pas entendu sur cette regrettable affaire. Comment appréciez-vous le cadeau, de poids, ainsi fait par votre ami politique voisin ?

Comment pouvez-vous concilier votre intérêt pour la défense des territoires agricoles, formulé au dernier conseil municipal, avec cette occupation d'un terrain destiné à cet usage ?

Quelles garanties avez-vous du retour à son état initial et à son usage premier de ce terrain ?

 Quant à moi, soyez persuadé que je serai, avec mes amis, particulièrement vigilant quant aux respects des règles qui s'appliquent en de telles circonstances.

Nous appelons les riverains à réagir.

 

Michel LE MESTRALLAN

Conseiller municipal, Ploemeur

Posté par PCFPLOEMEUR à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2014

ABROGATION DE LA ZAC, REVISION DU PLU,M. LE MAIRE, REVOYEZ VOTRE COPIE !

 

ZAC

Le conseil municipal du mercredi 25 juin est conduit à se prononcer , sur la proposition du Maire et de son équipe, sur la révision du PLU et l’abrogation de la ZAC GRANDPRE/KERADEHUEN

Ces 2 propositions liées présentent de graves dangers pour la commune, nous vous appelons à faire part au Maire de votre désaccord en…

Logement à Ploemeur, des besoins doivent être satisfaits

La baisse de la population de la ville est un fait incontestable (recensements effectués jusqu’en 2011). Cette situation concerne toutes les villes attractives du littoral.

Cette baisse démographique s’accompagne de déséquilibres dans la composition des populations, elle  entraîne des conséquences fâcheuses. La population jeune baisse sensiblement, les enfants en âge de scolarisation diminuent, les actifs sont de moins en moins nombreux, les associations rencontrent des difficultés à poursuivre leurs activités, le commerce local souffre, nos écoles connaissent des fermetures de classes.

Cette baisse de la population n’est pas fatale. Il existe des solutions pour inverser la tendance. 

A Ploemeur, Le prix du foncier et la faiblesse de l’offre locative sont pour beaucoup dans cet état des lieux alarmant. Le retard dommageable dans le développement des programmes de logements était en passe d’être rattrapé et la voie était tracée.

Construire des programmes diversifiés, avec de l’accession sociale à la propriété et du locatif, avant tout en centre-ville, soucieux de qualité environnementale et impliquant tous les acteurs

En aucun cas le marché de l’immobilier ne règlera cette question essentielle pour l’avenir de la cité. Pour faire évoluer la situation, il faut des actions publiques résolues. Ces actions sont encore, à ce jour, entre les mains du Maire. Il dispose pour cela du PLU et d’un outil précieux que sont les ZAC(zone d’aménagement concertée) qui permettent de fixer un grand nombre des règles du jeu de l’urbanisme.  Avec une politique d’acquisitions foncières et l’usage d’une règlementation adaptée, la localisation des programmes, la qualité environnementale des constructions, la taille des parcelles, les opérateurs utilisés peuvent permettre  aux familles ploemeuroises et aux demandeurs d’une installation  dans notre ville de s’implanter.

 La révision globale du PLU, l’abrogation de la ZAC Grandpré/Keradéhuen, des actes hostiles et coûteux

Alors que le PLU validé date de 2013 et qu’il a demandé près de 5 années de travail, La révision globale proposée au conseil municipal par M.Loas va, à nouveau, engager les équipes municipales pour plusieurs années. Le coût estimé d’un PLU est de 5€ par habitant. C’est donc une opération qui va coûter près de 90 000€. Le souci des deniers publics avancé pendant la campagne électorale devient secondaire.

Les opérations déjà engagées vont être interrompues, il en va ainsi de la ZAC grand-pré/Keradehuen qui prévoyait l’arrivée de près de 1200 personnes.

Les propositions formulées sont claires : « laisser faire » le marché immobilier, miter le territoire, développer  des constructions sur le littoral, faire disparaître toute construction locative

Non seulement ces orientations sont contradictoires avec  certaines des intentions avancées (faire progresser le nombre des habitants ou préserver les espaces agricoles), mais d’autres relèvent de choix politiques que nous contestons vigoureusement : orienter les implantations de population sur les seuls accédants riches, abandon de toute solidarité sur le territoire de l’agglomération, négation de tous les impératifs écologiques, coûts financiers exorbitants pour la connexion des réseaux.

 

  COLLECTIF CITOYEN POUR UNE VILLE DEMOCRATIQUE, SOLIDAIRE et ECOLOGIQUE

 

Posté par PCFPLOEMEUR à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CONSEIL MUNICIPAL 25 JUIN REVISION DU PLU ET ABROGATION ZAC

intervention revision plu 25 juin 2014006

intervention revision plu 25 juin 2014007

Posté par PCFPLOEMEUR à 09:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

conseil municipal 28 juin 2014

intervention école le 25 juin 2014005

Posté par PCFPLOEMEUR à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2014

CONVERGENCES NECESSAIRES

tract seamine 27

Posté par PCFPLOEMEUR à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

REUNION MENSUELLE juillet 2014

Prochaine réunion MERCREDI 2 JUILLET à 18 heures

LOCAL DES 4A

VENEZ NOMBREUX

La situation internationale et nationale, la situation locale nous obligent à réfléchir et à agir.

 

Posté par PCFPLOEMEUR à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juin 2014

REFORME TERRITORIALE

REFORME TERRITORIALE001

Posté par PCFPLOEMEUR à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2014

RENTREE SCOLAIRE 2014, Arrêtez les pas de tango !

Un positionnement politicien

Nous assistons depuis quelques jours à une série d'interventions pour demander le maintien du ½ poste de professeur des écoles de la châtaigneraie dont la fermeture est programmée pour la rentrée 2014.

D'une part, celle de Loïc Le Meur, conseiller général socialiste dont le gouvernement porte l'entière responsabilité de cette décision et, d'autre part, celle de l’équipe municipale dont les amis ont supprimé 77,000 postes durant leur dernier mandat à la tête de l’État.

L'école de la Châtaigneraie, des fermetures répétées

Nous aurions aimé lire et entendre M. Loas et M. Le Meur protester de ces fermetures, dès l'an dernier, à l'occasion de la fermeture d'un autre ½ poste, à la rentrée 2013.

Il est évident que la situation spécifique de cette école qui assure l'accueil d'enfants déficients doit être prise en compte. Il en va de la qualité de l'accueil de tous les enfants.

A Ploemeur, plusieurs autres fermetures de postes sont programmées

En maternelle, en plus de la châtaigneraie, 1 poste à Saint-Exupéry (Lomener/Kerroch)

En primaire/maternelle 1 poste à J.Prévert-R.Desnos et réduction de la décharge du Directeur

La faiblesse de la dotation de l’État pour le Morbihan est en cause. En effet, avec une prévision de 20 élèves en plus et 2 postes en moins, le compte n'y est pas.

Les conditions d'accueil de tous les enfants vont souffrir de ces fermetures.

Plutôt que de danser aujourd'hui un tango effréné sur cette question, il est nécessaire d'afficher plus d'ambition pour l’École, de concentrer les moyens en postes et financiers de la commune pour nos écoles publiques.

La nécessité de reconstituer le vivier des remplaçants ne peut justifier l’augmentation des effectifs par classe.

Personne ne pourra faire croire aux parents que les conditions d'enseignement vont s'améliorer.

M. Loas, un impératif se dégage, une politique locale du logement permettant l’installation de jeunes ménages

La situation nationale est amplifiée par la baisse continue des enfants en âge de scolarisation sur notre commune. Il est urgent d'inverser la tendance en mettant en œuvre une politique de l'habitat dynamique permettant l'installation de jeunes ménages. Nous invitons tous les Ploemeurois à regarder avec vigilance les premières mesures que prendra la nouvelle équipe municipale.

Parents, commerçants, citoyens soucieux du développement harmonieux de Ploemeur, nous estimons nécessaire que la politique du logement de notre Ville donne toute sa place à ceux qui aujourd’hui ne peuvent rester ou s’installer à Ploemeur.

Ploemeur, le 24 mai 2014

Posté par PCFPLOEMEUR à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2014

REUNION MENSUELLE MAI 2014

Les coimmunistes, les amis et adhérents de l'association du front de gauche se retrouveront mercredi 7 mai à 18 heures au local des 4A, rue de Kervam.

A menu du jour:

-Les développements de la situation internationale et notamment de l'Ukraine

La politique nationale avec les évolutions de la politique conduite par Manuel Valle et François Hollande et ce qu'il convient de faire pour la contrarier

La situation locale avec les propositions pour agir face à la nouvelle municipalité de Droite.

Toutes les personnes intéressées seront les bienvenues.

 

Posté par PCFPLOEMEUR à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 mai 2014

HOLLANDE-VALLS L'AUSTERITE SANS HESITATION

50 milliards de coupes budgétaires, les cadeaux aux patrons qui continuent, les services publics à la moulinette... plus personne ne peut décemment nommer de gauche le pacte de responsabilité du gouvernement. A l'assemblée nationale, l’hostilité à ce projet a traversé tous les groupes de gauche, y compris le groupe socialiste. Tous les députés Front de gauche et une grande majorité d'EELV ont voté contre. 41 députés socialistes ont refusé de le cautionner. Ce plan n'a pu passer qu'avec la complicité du centre. La droite en a fait l'éloge. Pas étonnant, il s'inscrit dans le droit fil de la politique de Nicolas Sarkozy.

Manuel Valls est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite

A la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques mais l'affront à notre pays, aux familles, aux fonctionnaires et aux retraités est assumé crânement.

Pour la première fois sous la V° République, un chef de gouvernement issu d'une majorité parlementaire de gauche défend une politique dont la droite et le patronat avaient rêvé sans jamais espérer aller aussi loin, aussi brutalement.

Un âge d'or pour les entreprises, sans contre-partie, payé sur le dos du monde du travail et des plus fragiles. Une hémorragie de 50 milliards d'euros dans la dépense publique et sociale pour moins de service public, de solidarité et d'égalité de traitement, le dynamitage en règle de la protection sociale et de la démocratie locale.

Il n'y aura pas  « d'apaisement » avec une telle orientation comme y invite M.Valls mais une aggravation rapide et dangereuse de la crise politique, sociale et économique. « Ce qui empêche d'installer la confiance », c'est une politique de droite alors que le changement, en 2012, avait été annoncé à gauche. Le premier ministre lui est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite : celle d'une austérité à perpétuité.



CONTRE LA LOI DE LA FINANCE EN FRANCE COMME EN EUROPE

L'HUMAIN D'ABORD

LE 25 MAI VOTONS FRONT DE GAUCHE



Posté par PCFPLOEMEUR à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]