2ème atelier citoyen: les transports dans le pays de Lorient

A l'initiative de l'association du front de gauche du pays de Lorient

 

atelier transport001

Posté par PCFPLOEMEUR à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

A propos de l'arrivée du Triskell à Ploemeur

le 17 mars 2017

Il est normal que cette question entraîne des débats, commentaires, critiques ou/et propositions alternatives.

J'ai, moi aussi, quelques réflexions et propositions à formuler.

La question du transport public, de son développement, de son mode de gestion, de son impact est essentielle.

Contrairement à certains maires élus en 2014, tous à droite de l'échiquier politique, je pense que pour des raisons de justice sociale, de préservation de la planète, de structuration des espaces publics, l'enrichissement intelligente de l'offre de transport collectif est indispensable.

Je ferai dans les lignes qui suivront l'impasse sur les autres modes de déplacement (bateau, vélo, voies piétonnes) dont je ne sous-estime en rien l'intérêt; Ces usages du vélo et de la marche à pieds ne se développeront que si celui du bus se développe.

 La mise en place du Triskell peut participer à la satisfaction de ces exigences.

A ce titre, le retard occasionné par sa mise en place à Ploemeur, imputable au nouveau maire et à son équipe, est dommageable. Financements devenus incertains, accroissement de la circulation automobile, mise en cause du transport collectif qui a besoin d'un nouveau souffle sont les conséquences de ces atermoiements. Que l'on ne se précipite pas est une chose, que l'on déclare que cette arrivée n'est pas urgente et qu'elle doit se faire à minima en est une autre.

 La question qui est posée ne peut se limiter au seul tracé de la ligne, à l'organisation de la chaussée ou au nouveau dessin des ronds-points. Sur ces questions, je suis d'accord avec les propositions qui donnent la priorité au bus, qui empêchent le dépassement, qui rendent accessibles à tous les nouveaux arrêts.

Je partage également l'avis de ceux qui refusent la mise en place d'une déviation du centre-ville, coûteuse, dévoreuse d'espaces agricoles et naturels, favorisant encore les déplacements individuels.

 Par contre, je suis très inquiet par les propos du vice-président de l'agglomération faisant de la réduction du coût du transport collectif un objectif majeur de la mise en place du Triskell en général et de son extension en particulier. Satisfaire les usagers (et dans ce cas gagner du temps est positif), augmenter de manière conséquente le nombre des utilisateurs, faire reculer l'usage de la voiture m'apparaissent des objectifs bien plus importants que le gain financier espéré dans le rythme des rotations, dans la circulation du nombre des bus et le temps de travail des chauffeurs (propos tenus à l'Océanis).

En développant vraiment  les transports collectifs, tous les transports collectifs, en faisant du développement de leur usage une priorité absolue, en les rendant gratuits, en améliorant leur fonctionnement, les utilisateurs seraient beaucoup plus nombreux et le coût de ce transport serait plus que jamais justifié. Rappelons que moins de voitures, c'est aussi un gain financier pour la collectivité et les individus (santé notamment).

 Tergiverser sur cette question, c'est prendre le risque d'investir beaucoup pour bien peu d'effets, voir de résultats contre-productifs. L'augmentation du prix des billets du TGV, la nouvelle tarification appliquée par la CTRL sont autant d'inquiétudes pour l'objectif du transport collectif.

En la circonstance, s'arrêter à mi-parcours des objectifs majeurs, ce serait les mettre en cause et prendre le risque de l'échec.

Michel LE MESTRALLAN, conseiller municipal

canvas

Posté par PCFPLOEMEUR à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

association front de gauche

assemblee citoyenne déclaration003

Posté par PCFPLOEMEUR à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

LA FRANCE EN COMMUN

LA FRANCE EN COMMUN001

LA FRANCE EN COMMUN002

Posté par PCFPLOEMEUR à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

2017, échéances urgence !

2017web

Face à la droite et à l’extrême droite, en campagne avec Jean-Luc Mélenchon (Déclaration Ensemble! et PCF)

Ensemble! et le PCF se sont rencontrés le mardi 6 décembre. Les deux délégations ont noté leurs convergences sur l’analyse de la situation actuelle. Celle-ci est marquée par la persistance d’un Front national à un très haut niveau d’intention de vote. En promouvant des orientations xénophobes et un régime autoritaire, ce dernier fait peser des graves dangers sur les libertés démocratiques alors même que se développent des courants similaires dans de nombreux pays. François Fillon qui vient de gagner la primaire, suite à une mobilisation massive de l’électorat de la droite traditionnelle, est porteur d’un projet de destruction des droits sociaux adossé à une vision réactionnaire de la société. Le retrait de François Hollande est le signe de l’échec d’un quinquennat calamiteux marqué par une politique néolibérale et sécuritaire.

Dans cette situation, Ensemble! et le PCF ont décidé de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle. Cette candidature est aujourd’hui porteuse d’une alternative aux politiques libérales menées durant les deux derniers quinquennats, et seul un projet de transformation sociale et écologique de la société peut faire rempart au Front national et à la droite. Il s'agit maintenant de l'inscrire dans une perspective majoritaire, chaque force versant au débat toutes ces propositions.

 Ensemble et le PCF appellent à entrer sans tarder en campagne pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon, en agissant pour créer les conditions du rassemblement le plus large des forces, mouvements, organisations, forces sociales ou politiques.

Ensemble et le PCF estiment nécessaire d'initier des lieux communs de travail et de coopération entre les forces, mouvements, organisations, forces sociales ou politiques participant de cette dynamique. Il s’agit de favoriser les expressions communes qui permettent de mettre en valeur la richesse de la diversité et le pluralisme des courants qui se sont engagés dans la campagne électorale au côté de Jean-Luc Mélenchon.

Pour les législatives,nous voulons également chercher à construire des candidatures de rassemblement des forces alternatives à l'austérité afin de pouvoir élire le plus grand nombre de député-es possibles.

 Face à la droite et à l’extrême droite, il faut se rassembler pour une société plus juste et plus solidaire. Faisons campagne avec Jean-Luc Mélenchon.

Posté par PCFPLOEMEUR à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

REFUSER LA PRIVATISATION DE L'EHPAD

Si l'article joint diu TELEGRAMME, de ce vendredi 23 septembre, présente notre démarche, il convient de rajouter que notre orientation est de refuser cet abandon d'un service public au nom de l'austérité.

EHPAD005

Posté par PCFPLOEMEUR à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

fermetures d'écoles, aucune ambiguïté

La signature des 8 élus de l'opposition municipale au bas d'une déclaration de condamnation de la fermeture de 2 écoles maternelles a pu apparaître à certains quelque peu surprenante.

En effet, il est surprenant que ceux qui approuvent le principe de ces regroupements préconisés par le gouvernement au nom d'une politique d'austérité totalement contre-productive puissent apposer leur signature sur un document qui condamne clairement cette politique.

"que tout projet avec les seules économies comme trajectoire ne peut répondre aux besoins. Fermer des postes de professeurs, fermer des écoles pour économiser du personnel et des charges ne peut constituer la base de travail d'un projet en faveur des enfants et de l'avenir de la cité. Cette austérité appliquée à l'école, pourtant annoncée comme n'étant pas à l'ordre du jour, est contre-productive pour la Cité et le pays".

La directrice des services départementaux de l'Education répond à la consigne du Ministère, donc du gouvernement.

Que peut bien laisser entendre cette signature ? Chacun en tirera ses conclusions.

Pour ce qui nous  concerne, depuis le début, nous condamnons l'austérité appliquée à l'école. parce qu'il y a bien, contrairement aux propos ministériels, une absence d'ambition pour l'école.

Qu'à Ploemeur ce phénomène soit amplifié par une Municiaplité qui fait de l'école publique "la dernière roue du carrosse" est une évidence qui ne doit pas masquer toutes les responsabilités.

Nous privilégions l'essentiel, qui dans ce cas de figure est le soutien aux parents résolus et organisés afin qu'ils fassent reculer les projets néfastes qui viennent de l'Etat et de la commune.

Posté par PCFPLOEMEUR à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :