De la gestion des conseils municipaux afin d'éviter la contradiction...Déclaration à l'ouverture du conseil

M. le Maire,  nous n'avons pas eu l'occasion de nous retrouver depuis le 5 avril.

 Rien ne justifie un tel délai entre 2 conseils.

            Pas les épisodes électoraux que nous venons de vivre. Il vous suffisait de mettre à l'ordre du jour des questions techniques qui n'auraient pas engagé un débat d'orientation.

 Je vous rappelle que nous votons plus de 80% des bordereaux que vous proposez.

            Pas l'absence de bordereaux ainsi que nous pouvons le constater avec les 40 décisions ou informations de ce conseil.

Non, ce qui motive ce délai entre les conseils, c'est votre volonté de ne pas laisser à l'opposition l'occasion de s'exprimer. Celui qui se veut grand communicant est craintif face à l'opposition. Vous voulez que les occasions de nous exprimer soient les moins nombreuses possibles.

Vous craignez la couverture par la presse de nos interventions. Presse que je remercie à l'occasion pour son travail sur les conseils municipaux.

Les conséquences sont évidentes, des milliers de pages à lire (2418), des recherches d'informations complémentaires sur de nombreuses questions, un conseil marathon au cours duquel vous souhaitez que des questions n'entraineront pas d'interventions, que l'usure d'une séance fera son ouvrage pour ne pas vous contrarier.

Ne venez pas nous donner l'exemple du conseil communautaire, ce qui est vrai ici l'est tout autant là-bas.

La démocratie ne sort pas grandie de ces manières d'agir.

Ne comptez pas sur nous pour baisser la garde.

Michel LE MESTRALLAN