26 mai 2014

RENTREE SCOLAIRE 2014, Arrêtez les pas de tango !

Un positionnement politicien

Nous assistons depuis quelques jours à une série d'interventions pour demander le maintien du ½ poste de professeur des écoles de la châtaigneraie dont la fermeture est programmée pour la rentrée 2014.

D'une part, celle de Loïc Le Meur, conseiller général socialiste dont le gouvernement porte l'entière responsabilité de cette décision et, d'autre part, celle de l’équipe municipale dont les amis ont supprimé 77,000 postes durant leur dernier mandat à la tête de l’État.

L'école de la Châtaigneraie, des fermetures répétées

Nous aurions aimé lire et entendre M. Loas et M. Le Meur protester de ces fermetures, dès l'an dernier, à l'occasion de la fermeture d'un autre ½ poste, à la rentrée 2013.

Il est évident que la situation spécifique de cette école qui assure l'accueil d'enfants déficients doit être prise en compte. Il en va de la qualité de l'accueil de tous les enfants.

A Ploemeur, plusieurs autres fermetures de postes sont programmées

En maternelle, en plus de la châtaigneraie, 1 poste à Saint-Exupéry (Lomener/Kerroch)

En primaire/maternelle 1 poste à J.Prévert-R.Desnos et réduction de la décharge du Directeur

La faiblesse de la dotation de l’État pour le Morbihan est en cause. En effet, avec une prévision de 20 élèves en plus et 2 postes en moins, le compte n'y est pas.

Les conditions d'accueil de tous les enfants vont souffrir de ces fermetures.

Plutôt que de danser aujourd'hui un tango effréné sur cette question, il est nécessaire d'afficher plus d'ambition pour l’École, de concentrer les moyens en postes et financiers de la commune pour nos écoles publiques.

La nécessité de reconstituer le vivier des remplaçants ne peut justifier l’augmentation des effectifs par classe.

Personne ne pourra faire croire aux parents que les conditions d'enseignement vont s'améliorer.

M. Loas, un impératif se dégage, une politique locale du logement permettant l’installation de jeunes ménages

La situation nationale est amplifiée par la baisse continue des enfants en âge de scolarisation sur notre commune. Il est urgent d'inverser la tendance en mettant en œuvre une politique de l'habitat dynamique permettant l'installation de jeunes ménages. Nous invitons tous les Ploemeurois à regarder avec vigilance les premières mesures que prendra la nouvelle équipe municipale.

Parents, commerçants, citoyens soucieux du développement harmonieux de Ploemeur, nous estimons nécessaire que la politique du logement de notre Ville donne toute sa place à ceux qui aujourd’hui ne peuvent rester ou s’installer à Ploemeur.

Ploemeur, le 24 mai 2014

Posté par PCFPLOEMEUR à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2014

REUNION MENSUELLE MAI 2014

Les coimmunistes, les amis et adhérents de l'association du front de gauche se retrouveront mercredi 7 mai à 18 heures au local des 4A, rue de Kervam.

A menu du jour:

-Les développements de la situation internationale et notamment de l'Ukraine

La politique nationale avec les évolutions de la politique conduite par Manuel Valle et François Hollande et ce qu'il convient de faire pour la contrarier

La situation locale avec les propositions pour agir face à la nouvelle municipalité de Droite.

Toutes les personnes intéressées seront les bienvenues.

 

Posté par PCFPLOEMEUR à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 mai 2014

HOLLANDE-VALLS L'AUSTERITE SANS HESITATION

50 milliards de coupes budgétaires, les cadeaux aux patrons qui continuent, les services publics à la moulinette... plus personne ne peut décemment nommer de gauche le pacte de responsabilité du gouvernement. A l'assemblée nationale, l’hostilité à ce projet a traversé tous les groupes de gauche, y compris le groupe socialiste. Tous les députés Front de gauche et une grande majorité d'EELV ont voté contre. 41 députés socialistes ont refusé de le cautionner. Ce plan n'a pu passer qu'avec la complicité du centre. La droite en a fait l'éloge. Pas étonnant, il s'inscrit dans le droit fil de la politique de Nicolas Sarkozy.

Manuel Valls est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite

A la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques mais l'affront à notre pays, aux familles, aux fonctionnaires et aux retraités est assumé crânement.

Pour la première fois sous la V° République, un chef de gouvernement issu d'une majorité parlementaire de gauche défend une politique dont la droite et le patronat avaient rêvé sans jamais espérer aller aussi loin, aussi brutalement.

Un âge d'or pour les entreprises, sans contre-partie, payé sur le dos du monde du travail et des plus fragiles. Une hémorragie de 50 milliards d'euros dans la dépense publique et sociale pour moins de service public, de solidarité et d'égalité de traitement, le dynamitage en règle de la protection sociale et de la démocratie locale.

Il n'y aura pas  « d'apaisement » avec une telle orientation comme y invite M.Valls mais une aggravation rapide et dangereuse de la crise politique, sociale et économique. « Ce qui empêche d'installer la confiance », c'est une politique de droite alors que le changement, en 2012, avait été annoncé à gauche. Le premier ministre lui est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite : celle d'une austérité à perpétuité.



CONTRE LA LOI DE LA FINANCE EN FRANCE COMME EN EUROPE

L'HUMAIN D'ABORD

LE 25 MAI VOTONS FRONT DE GAUCHE



Posté par PCFPLOEMEUR à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]